L’escalier approprié pour accéder à son comble aménagé

escalier pour comble

Entrepris dans le cadre d’une rénovation, l’aménagement d’un comble prévoit un escalier pour y accéder. Mais quel type d’escalier convient pour cela ? Pour y mettre un peu de lumière, voici quelques paramètres à prendre en compte dans choix de l’escalier d’un comble.

Les paramètres de choix de l’escalier pour un comble :

Le choix de l’escalier dépend de la destination de l’usage du comble. En effet, aménager un comble pour un grenier n’est pas le même que s’il s’agissait d’un espace de vie. Si ce dernier est aménagé en espace de détente ou grenier tout simplement, une échelle ou un escalier gain de place (comme les escaliers japonais) suffit amplement. Mais quand il s’agit d’un aménagement en espace de vie, cela va de soi qu’un escalier solide, pratique et qui respecte les normes de sécurité s’impose.

L’escalier ne sera pas discret, il est impératif qu’elle se marie parfaitement au décor de la pièce dans laquelle elle sera posée. De ce fait, les matériaux utilisés, la couleur, le type, la dimension, la présence ou non des contremarches, l’emplacement sont tous des éléments à revoir pour intégrer l’escalier.

De telles conditions sont difficiles à cerner pour un particulier, c’est pourquoi devis-escalier.info met à disposition de ceux qui désirent un tel projet son espace de devis gratuit.

Quel escalier pour quel comble ?

Pour les combles aménagés en espace de vie, le principe est d’optimiser l’espace généré par l’escalier et de choisir un escalier facile à poser.  Le site devis-escalier.info peut exactement faire le calcul des mesures de l’aménagement approprié ou du sur-mesure avec le budget y afférent. Entre autres, voici les quatre types les plus communs :

 

  • L’escalier droit trouve son atout dans l’aisance de la pose et de coût. Son seul défaut étant son encombrement puisqu’il demande une longueur assez imposante.

 

  • L’escalier quart tournant est quant à lui, économique d’espace et pratique. Comme son nom l’indique, à son quart il converge à un angle de 90° de sa longueur. Un tournant pour accéder à l’entrée et/ou à la sortie.

 

  • L’escalier deux quarts tournant où l’angle de 90° est à mi-parcours. Ce modèle occupe une place importante au sol, mais il est parfait pour les petites pièces.

 

  • L’escalier hélicoïdal ou colimaçon est très esthétique et très peu imposant. L’espace occupé par l’escalier ne constitue que le volume de la trémie. Le seul bémol : les hélices ne sont pas agréables pendant la montée.

Dans le cas où l’escalier n’est pas usé chaque jour, cas typique des combles aménagés en espace de détente ou comble perdu. Opter plutôt pour les escaliers gain de place qui génère un encombrement quasi nul. À l’exemple de l’échelle de meunier où les marches sont décalées les unes aux autres.  Il y aussi la trappe ou l’échelle escamotable.

Faire construire un escalier ou acheter un kit pour un comble ?

La réponse est évidente, il n’y a pas plus simple que d’avoir du sur-mesure ou d’en faire construire étant donné que les combles ne sont pas tous les mêmes. Le site devis-escalier.info propose aux particuliers, un aide dans le devis en offrant toute une simulation des besoins. Dans ce cadre, tout souci de prix est éliminé, car la base de chiffrage n’est pas le fait qu’il soit du sur-mesure, mais moins il consomme de matériau, moins il sera coûteux.

Laisser un commentaire